Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Reliquats azotés 2021 : préparez votre plan prévisionnel de fumure

Reliquats azotés 2021 : préparez votre plan prévisionnel de fumure

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La synthèse annuelle des valeurs de reliquats sortie hiver pour l’année 2021 a été présentée le 18 février dernier, et validée par les membres du groupe azote régional. Ces références vous permettent de réaliser vos plans prévisionnels de fumure (PPF) et de calculer la dose d’azote à apporter dans vos parcelles en fonction de diverses situations.

Cette année, les RSH sont plus faibles que la moyenne de ces 20 dernières années. On trouve toujours des écarts importants entre types de sols, précédents et apports organiques réalisés. La synthèse annuelle permet de bien prendre en compte ces différentes situations et d’ajuster au mieux sa dose d’azote à apporter.

Que s’est-il passé ?

Tout d’abord, l’été 2020 a été marqué par une importante sécheresse associée à des températures anormalement élevées. Ceci impactant donc le développement des couverts et ne favorisant pas la minéralisation.

Les pluies, revenues fin septembre, ont apporté durant l'automne des averses en quantité significative. Dans ce même temps, on observe des températures douces. C’est seulement à partir de décembre que les températures chutent avec une vraie semaine de gel début février. En matière de dynamique de l’azote, la période d’octobre à novembre a permis une bonne minéralisation, et donc un enrichissement des profils.

Par contre, les pluies ont été particulièrement intenses. Ainsi sur la station de Reims Prunay, ce n’est pas moins de 370 mm qui ont été relevés entre fin septembre et le 10 février (soit 65mm de plus que les normales). Et les fortes pluies du mois de janvier (souvent plus de 100 mm) ont accentué le lessivage hivernal.

Quelques particularités de cette campagne de reliquats

L’effet des cultures intermédiaires piège à nitrate (CIPAN) est très peu marqué cette année. Les conditions météorologiques ont très souvent pénalisé ces couverts qui n’ont pu jouer leur rôle de pompe à azote.

Après un précédent qui a fait un mauvais rendement en 2020, le RSH est théoriquement plus élevé puisque l’azote a été moins assimilé mais cette année les valeurs sont dans la moyenne. En fait, l’intense période de lessivage a chassé tout cet azote supplémentaire du profil qui n’aurait pu être conservé que par de belles CIPAN.
Dans les situations où un apport de matière organique a été effectué, on note des effets assez différents en fonction des dates d’apports. En effet, les RSH avec apports d'été sont très similaires à ceux sans apports : une bonne partie de l'azote a probablement été lessivée. Pour des apports plus tardifs à l’automne, l’effet est plus conséquent (environ +20 kg/ha) car l’azote n’a été qu’en partie lessivé.

Des reliquats plus faibles pour les prélèvements tardifs : la faute au lessivage

Lors de l’analyse des données champardennaises, on remarque que ce lessivage hivernal a fait chuter la quantité d’azote dans le profil. Ainsi, entre les premiers et les derniers prélèvements, c’est souvent 30 à 40 kg d’azote qui sont partis.

Quelles conséquences pour vos PPF?

Aucune conséquence si vous utilisez les valeurs des tableaux. En effet, ce lessivage a été pris en compte pour les prélèvements précoce et les valeurs données doivent être prises telles quelles pour vos calculs de doses.

Conséquence minime si vous avez le calcul de dose par Azofert. Ce logiciel prend en compte ce phénomène. Toutefois, vous pouvez demander une nouvelle interprétation qui prendra en compte la pluviométrie réelle.

Un réajustement possible du RSH de vos propres mesures. Si vous avez réalisé votre prélèvement début janvier, le reliquat dont vous disposez n’avait pas encore subi ce lessivage. Vous pouvez donc retirer la part de l’azote lessivée en vous référant aux abaques du COMIFER, qui ajustent le RSH en fonction de la lame drainante. Pour chaque type de sol, cumulez la pluviométrie depuis votre prélèvement jusqu’à aujourd’hui (20 février) et soustrayez le pourcentage pour chaque horizon de sol. En cas de contrôle, les agents sont prévenus de cette situation.

N’oubliez pas les outils de pilotage

Vu ce contexte bien particulier, il pourra donc être intéressant d’opter pour un outil de pilotage (tel que MesSat'images) en végétation pour adapter au mieux le dernier apport d’azote.

Pas de changements pour le PPF 2021 ?

Votre PPF est toujours exigible pour le 15 avril.

Si vous choisissez de réaliser vos PPF sans outil de calcul de dose, alors la méthode décrite dans l’arrêté régional doit vous aider à y parvenir. La dernière version de l’arrêté de novembre 2019 est toujours d’actualité.

Pour vous aider, un guide de calcul a été créé par les Chambres d'agriculture, les coopératives, le négoce et les instituts techniques de la région, membres du groupe azote régional. Les contrôles administratifs seront effectués sur la base de cette méthode de référence.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter la Chambre d’agriculture de la Marne :
Aliénor DELEPLANQUE – Tél. 03.26.70.03.69

Assurez votre PPF

Avec Cap CONFORMITE, nous réalisons votre plan de fumure

Cap Conformité

Avec Mes Sat'images, ajustez votre fertilisation azotée

Mes Sat