Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Rallye «Brie de Meaux» : comment passer en système pâturant ?

Rallye «Brie de Meaux» : comment passer en système pâturant ?

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le Rallye « Brie de Meaux », c’est l’événement de cette fin d’année pour les éleveurs laitiers. Six rendez-vous, du 3 au 10 novembre 2020, pour s’adapter au cahier des charges de l’AOP, et en savoir plus sur les choix d’alimentation, comme le système pâturant, présenté lors de l’étape marnaise du 9 novembre à La Chapelle-sous-Orbais.

Du 3 au 10 novembre 2020, le rallye « Brie de Meaux » est organisé avec six points d’étape, dans les départements de la zone AOP.

Cet événement est non seulement, pour les éleveurs, l’occasion de découvrir, diverses façons de s’adapter au nouveau cahier des charges, mais aussi de se familiariser avec différents systèmes d’alimentation pour les vaches laitières : betteraves et légumineuses fourragères, luzerne… mais aussi système pâturant, qui sera à l’honneur lors de la rencontre marnaise du 9 novembre à 14h00 à la Chapelle-sous-Orbais.

AOP Brie de Meaux : des nouveaux systèmes d’alimentation pour les vaches laitières

Le nouveau cahier des charges, publié au Journal Officiel Européen en juillet dernier, marque un réel tournant pour l’AOP Brie de Meaux. Pour Benoît Gourdon, animateur de l’Union Interprofessionnelle de Défense, de Gestion et de Contrôle du Brie de Meaux et du Brie de Melun, « ce nouveau cahier des charges permet de définir plus clairement les savoir-faire de chacun des acteurs et tout particulièrement des producteurs de lait, tout en améliorant indéniablement la qualité du produit ».

Comme l’indique ce professionnel, « des nouvelles conditions d’élevage ont été consignées ou précisées. Une des particularités vient du fait des deux itinéraires au choix concernant l’alimentation des vaches laitières : le système pâturant (avec les 20 ares par vache) et le système dérogatoire (avec les betteraves et les légumineuses). Grâce à l’interdiction d’aliments contestés pour les troupeaux, aux process précisés et à la traçabilité renforcée, ce nouveau cahier des charges est en parfaite adéquation avec les attentes sociétales du moment ».

Outre la mise en application du cahier des charges Brie de Meaux, les éleveurs doivent prendre également en compte les conditions climatiques de ces dernières années.

L’exemple du système pâturant

Et pour illustrer ces changements, le système pâturant sera au cœur de la porte-ouverte marnaise le 9 novembre à 14h00 à la Chappelle-sous-Orbais. Une occasion de découvrir deux élevages (EARL Willy Curfs et GAEC des Petits Bouleaux), qui ont choisi ce système : l’un possède deux robots et 125 vaches, l’autre dispose d’une salle de traite 2x8 postes et de 100 vaches.

Leur système fourrager incluait historiquement quelques ares par vache de pâturage et les deux éleveurs avaient déjà introduit plus d’herbe dans leurs rations (RG-TV chez l’un, luzerne chez l’autre) dans le but de coller au cahier des charges.

Pour l’un comme pour l’autre, les deux systèmes (pâturant et dérogatoire) étaient possibles. Ils ont finalement opté pour le premier et ont géré en 2020 leur première année de pâturage à 20 ares par vache laitière.

Et leurs retours sont à ce jour, positifs : au moins autant de lait que le printemps précédent, des animaux en meilleure forme, moins de travail dans le bâtiment… Bien sûr des ajustements sont nécessaires : « on tâtonne pour trouver le bon rythme, la bonne rotation et la quantité à mettre à l’auge », explique l’un des éleveurs. De même, ils constatent moins de passages au robot et s’accordent à dire qu’il y a plus de pâtures à gérer.

Aussi, pour en savoir plus sur ce qui fonctionne ou sur ce qu’il reste à améliorer dans le système pâturant, participez à la porte-ouverte marnaise du Rallye « Brie de Meaux ». Vous partagerez l’expérience de nos deux éleveurs, qui vous raconteront tout sur ce choix de système, aussi bien techniquement, qu’économiquement et humainement.

Programme du Rallye

Rallye Brie de Meaux 2020

  • Mardi 3 novembre – 14h00 à Voué (10) – Chez Jean-Pierre Deramond
    « Mode de récolte, conservation et utilisation des légumineuses fourragères »
  • Mercredi 4 novembre – 10h00 à Resson (55) – EARL de la Croix Castel
    « 2 kg de MS de betteraves fourragères dans la ration des vaches laitières, comment faire ? »
  • Jeudi 5 novembre – 14h00 à Favières (77) – Compagnie Fermière Rotschild
    « Cultures de pois protéagineux et de luzerne pour réduire l’utilisation du soja »
  • Lundi 9 novembre – 14h00 à La Chapelle-sous-Orbais (51) – EARL Curfs et GAEC des Petits Bouleaux
    « Passage en système pâturant avec 20 ares par vache laitière et semis d’herbe »
  • Mardi 10 novembre – 10h00 à Thonnance-les-Moulins (52) – GAEC de l’Hazelle »
    « S’adapter au cahier des charges en sécurisant son système fourrager, en système pâturage »
  • Mardi 10 novembre – 14h00 à Effincourt (52) – GAEC de la Coumière
    « S’adapter au cahier des charges en sécurisant son système fourrager, en système dérogatoire »

Ce rallye est organisé conjointement par les Chambres d’agriculture de la Marne, de la Haute-Marne et de l’Ile-de-France, ALYSE, l’Union Laitière de la Meuse et l’Union Interprofessionnelle du Brie de Meaux et de Melun et avec le soutien des laiteries et celui financier de la région Grand-Est et des Agences de l’Eau. A la fin de chaque rencontre, une dégustation de Brie de Meaux vous sera proposée.

Infos pratiques

Vous souhaitez participer au Rallye « Brie de Meaux » ?
Ces portes-ouvertes sont ouvertes à tous les éleveurs laitiers.
En raison de la situation sanitaire actuelle, nous vous remercions de bien vouloir vous inscrire auprès de la Chambre d’agriculture de la Marne
Julie Legros – Tél.03.26.64.90.56 –
julie.legros@remove-this.marne.chambagri.fr