Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Bovin Charolais : c'est la rentrée pour les futurs reproducteurs de la station de Sommepy !

Bovin Charolais : c'est la rentrée pour les futurs reproducteurs de la station de Sommepy !

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page
veaux charolais

43 futurs reproducteurs charolais de la station d’évaluation charolaise de Sommepy-Tahure font leur rentrée. Retour sur les conditions de rentrée et les caractéristiques des nouveaux pensionnaires.

Les reproducteurs Charolais ont eux aussi fait leur rentrée à la station d’évaluation régionale. La station gérée conjointement par la Chambre d’Agriculture de la Marne et EMC2 Elevage a accueilli 43 nouveaux pensionnaires.

Montrer patte blanche

Il ne suffit pas d’être un beau mâle Charolais pour rentrer à la station d’évaluation !  Les conditions d’admission sont assez strictes :

  • Les parents et grands-parents doivent être évalués avec IBOVAL
  • La mère doit être inscrite au livre A du Herd-Book et avoir de préférence l’index IVMAT  ≥ 95 et IFNAIS ≥ 95
  • Les veaux ne sont pas nés par césarienne (sauf dans le cas d’une transplantation embryonnaire) et avaient un poids de naissance < 60 kg
  • Le veau doit être inscriptible au Herd-Book Charolais et être né entre le 16 septembre  et le 7 décembre 2018

Concernant ses performances, il est préférable pour le futur reproducteur d’avoir une croissance de 1100 g/j jusqu’à quatre mois et de 1400 g/j jusqu’à l’entrée en station.

Après une première sélection sur « papier », la commission de sélection se rend chez les éleveurs intéressés par le programme d’évaluation. Les animaux sont choisis selon leur ascendance, leur gabarit et leurs aptitudes fonctionnelles (aplombs). Depuis 3 ans, la sélection se fait également avec le génotypage de l’animal si celui-ci a été réalisé en ferme.

Au niveau sanitaire, les élevages naisseurs sont rigoureusement contrôlés. La filiation des veaux est également contrôlée pour fournir aux futurs acheteurs une assurance de la généalogie du veau. Depuis 3 ans, tous les veaux sont génotypés ce qui permet aux acheteurs d’avoir une connaissance plus précise du taureau (index IBOVAL, gène sans cornes, gène culard, ataxie).

La 38e sélection

Comme l’an passé, les 43 veaux sélectionnés proviennent à plus de 90 % de la région Grand Est (39 veaux). Le principal département fournisseur est  la Moselle avec 10 veaux. Ensuite, ce sont les départements de la Meurthe et Moselle, de la Meuse et de la Marne qui sont les plus représentés avec 18 veaux fournis à la station. Les autres veaux proviennent des régions Centre - Val de Loire, Hauts de France, Ile de France et Pays de la Loire.

La majorité des veaux sont issus de taureaux des taureaux suivants :

  • 8 de Giono (taureau mixte de renouvellement)
  • 4 de Liban PP (taureau élevage, homozygote sans corne)
  • 2 d’Isidor PP (taureau élevage, homozygote sans corne)
  • 2 de Gaston (taureau mixte à vêlage facile)
  • 2 d’Epernay (taureau élevage de renouvellement / aptitudes bouchères)


Onze veaux sont d’origines sans cornes (Liban PP, Isidor PP, Guiness PP, Jubilo P, Lagon P, Lemon P & Love P). À ce jour, 5 veaux sont connus homozygotes sans cornes ; les génotypages en révèleront peut-être d’autres !
Ci-dessous les caractéristiques  des 43 futurs reproducteurs :

Consultez la 38e série en détails

Et après ?

Une fois la rentrée effectuée, les animaux rentrent dans une période de transition alimentaire de quatre semaines. Les contrôles ne débutent qu’après cette période d’adaptation.
La phase de contrôle dure 84 jours. Les veaux sont pesés une fois par mois pour évaluer leur croissance. Ils recevront la même alimentation basée sur un GMQ de 1 400 g/j. A la fin de l’évaluation, les veaux seront pointés et leur semence contrôlée. Une indexation sera ensuite faite par l’Institut de l’Elevage.

A noter dans vos agendas

La date de la vente aux enchères des taureaux est fixée au mardi 28 janvier 2020.

Deux portes ouvertes sont programmées : les samedis 18 et 26 janvier 2020.

 

A lire aussi

Lire aussi